Archives de catégorie : français

Départ imminent…😎🌏🌍🌎

Majestueux Gunung Agung

English Version click here

L’heure du départ approche…Je ne réalise pas que dans un mois exactement je quitterais Bali, cette île magnifique…

Le temps passe trop vite!! Déjà 4 ans que j’ai débarqué ici et j’ai l’impression que c’était hier! C’est juste dingue!

Je vais bientôt reprendre mon blog et recommencer à écrire des articles. Quelques petites modifications sont nécessaires mais je publierais bientôt mon itinéraire et plus de détails sur mon tour du monde.

Restez connecté!

GALUNGAN BALI

English version, click here

Rahajeng Nyangra Galungan !

Galungan

 

 

C’était mercredi, 17 décembre. C’est toujours un mercredi. C’est la plus grande fête de bali, tous les 210 jours. Celle qui demande le plus de préparatifs, des jours entiers de préparation. C’est une atmosphère spéciale j’ai trouvé pour ceux qui ne sont pas balinais 🙂

Quelques jours avant, quand on se promène, les premiers Penjors poussent devant les maisons et les temples, c’est magique ! Ces grandes tiges de bambou, décorées, travaillées, colorés, tous différents, se balançant au gré du vent…Un…puis deux…puis trois…puis quatre…Parfois on a l’impression qu’ils vont s’envoler…mais non ! Ils restent là à se balancer au dessus de nos têtes avec leur petits temples aux offrandes…Et encore il paraît que c’est encore plus beau dans les villages.

Penjor in Eka street

Quand vous demandez à des balinais, ce qu’est Galungan, certain ne savent pas vraiment vous expliquer, mais vous sentez que c’est très important 😀

Ce que j’ai compris c’est qu’ils célèbrent la victoire du bien contre le mal, Dharma sur Adharma. Ils invitent les Dieux et leurs ancêtres à venir sur terre fêter avec eux cette victoire 🙂 Et les Penjors qui s’élèvent dans le ciel sont là pour les aider à trouver le chemin pour descendre…j’aime bien l’idée !

Offering for penjor

Chaque Penjor a un petit autel (Sanggah Penjor) qui représente le temple de Besakih et dans lequel ils déposent des offrandes pour le Mont Agung.

Il y a tout un rituel plusieurs jours avant…mais je ne vais que vous parler du jour d’avant et du jour d’après, Penampahan Galungan et Manis Galungan.

Penampahan Galungan: Le jour avant Galungan, dans les villages, les hommes vont tuer le cochon (mais aussi parfois des poulets ou canards). Ils le découpent, émincent la viande, préparent des satés et du Lawar, préparation traditionnelle de Galungan (peau du porc finement émincée, mélangée à de la viande hachée et des épices bien sûr :D).


Galungan 1

Galungan 2

Ce sont également les hommes qui préparent les Penjors et qui les érigent devant les maisons.

Les femmes, elles, préparent les autres offrandes plusieurs jours avant (gâteaux secs, friandises et riz gluant).

Offering

Galungan: Le jour de Galungan, les activités commencent très tôt, vers 4 ou 5h du matin. Les plateaux d’offrandes sont portés dans de nombreux temples. Puis de retour à la maison, les offrandes sont déposées également dans les niches des autels familiaux et les femmes les bénissent. Les offrandes comportent du riz, des brochettes, des fruits…Ils déposent aussi des offrandes sur toutes les choses importantes utilisées dans la vie quotidienne comme sur les voitures, les mobylettes, les vélos, les télévisions, les ordinateurs…

Offering for Eka car offering for Eka bike

 

Eka mum hometown temple Temple2Ensuite, la famille se réunit pour prier dans le temple familial, puis dans les autres temples familiaux de la famille et pour finir dans les grands temples.

Manis Galungan: Le lendemain de Galungan est appelé Manis Galungan. Cette journée est consacrée pour aller visiter la famille, se rencontrer, manger ensemble, discuter, aller se promener.

J’ai cru comprendre que ces trois jours sont des journées bien chargées et très intenses pour les balinais, pleines de couleurs, d’émotions et de prières…

Je tiens à remercier de tout mon cœur, Eka, ma merveilleuse reporter de Galungan, qui a pris le temps de prendre des photos pour moi pendant cette journée si spéciale et qui m’a autorisé à les publier pour vous ! Suksuma douce Eka 😉 et je remercie aussi tous ceux que j’ai saoulé avec mes questions concernant cette cérémonie et qui ont pris le temps de me répondre et de m’expliquer 😀

Voilà, ce n’est bien sûr qu’un petit aperçu de ce qu’est Galungan, mais cela donne une idée…en attendant Kuningan 😉

Pour plus de photos cliquez ici

La saison des pluies a commencé à Bali et j’ai décidé de continuer mon blog :-)

 

English version, click here

Ma vie balinaise
Illustration extraite du livre « Ma vie balinaise » – Edith Baudrand assitée de Wayan Leppo

Après de longs mois d’absence, je me suis dit qu’aujourd’hui était un bon jour pour reprendre mon blog 🙂

La saison des pluies a commencé à Bali  et je ne travaille pas aujourd’hui.

Je n’ai pas pu ou n’ai pas pris le temps, serait plus approprié, de terminer le récit de mon voyage en Asie du Sud Est mais je le ferais, soon or later. J’ai tout noté et j’ai encore des tonnes de photos !

Mais aujourd’hui mon billet parlera de la saison des pluies à Bali.

Ce sera ma première et certainement pas ma dernière 🙂

C’est…comment dirais-je ? Encore une de ces choses de la vie que je découvre…

Il y a une tonne de choses à dire sur la saison des pluies et ce billet sera le premier d’une longue série je pense!

D’abord, il pleut…beaucoup ! Ca me change de mon désert égyptien où on attendait la pluie toute l’année…des fois elle venait, et des fois elle venait pas…

Mais ici, elle arrive, un jour comme ça, sans prévenir et elle repart et elle revient, tous les jours ! Des fois dès le matin, dès fois la nuit ou en soirée…avec ses orages, son tonnerre, ses nuages et le soleil qui apparaît, disparaît et réapparait derrière eux  🙂

Quelques points à garder toujours à l’esprit pendant la saison des pluies :

  • Toujours avoir avec soi un poncho de pluie, dans son sac à main ou sous la selle de son scooter (NB : ne pas l’oublier là où on l’a mis à sécher la veille, comme moi aujourd’hui)
  • Aimer le vert et la gadoue
  • Avoir des affaires de rechange
  • Aimer avoir les cheveux qui frisent
  • Ne jamais prévoir un long trajet en scooter
  • Aimer la pluie
  • Faire attention en conduisant en scooter
  • Se faire des bonnes playlist de musique parce que quand il pleut on est coincé chez soi ou ailleurs
  • Avoir toujours de quoi manger chez soi parce quand il peut on a pas vraiment envie de sortir pour aller manger mais j’imagine qu’on s’habitue à sortir quand il pleut 😉
  • Apprécier le bruit de la pluie et de l’orage
  • Ne pas avoir peur des grenouilles parce quand il pleut c’est la fête à la grenouille à Bali

Voilà, il y en aura sans doute d’autres bientôt, la saison des pluies ne fait que commencer !

Juste au cas où, pour ceux qui ne le savent pas encore, je vis maintenant à Bali 😀

Vous pouvez venir me voir quand vous voulez ! Sauf peut-être pendant la saison des pluies 😉

 

Bienvenue aux temples d’Ankor, Cambodge!

Welcome to Angkor!
Welcome to Angkor!

English version here

1er jour à Siem Reap :

Bienvenue au Cambodge les amis!

Je suis arrivée à Siem Reap à environ 12h et j’avais réservé dans une guesthouse qui était bien mais lors de mon arrivée j’ai eu l’impression d’être seule dans la guest house…et en plus il n’y avait pas de parties communes pour rencontrer éventuellement des gens…

Donc à mon arrivée dans la chambre, j’ai décidé d’aller repérer la European Guesthouse et de voir s’ils avaient une chambre dispo.

C’était le cas, donc je change et je ne le regrette absolument pas !

La European Guesthouse est très bien placée, ma chambre est très propre, pas chère, (environ 12$ pour une chambre avec deux lits, AC et salle de bain privée) et surtout y’a des parties communes, un bar-restaurant où les rencontres sont assez faciles !

SEA tour 55 Ankor temples 60

Après m’être posé dans ma chambre, je me rends au bar où je rencontre Pheak (prononcé un peu comme Pierre), un jeune cambodgien qui travaille à la guest house et il m’explique les différentes options de visite des temples…

Je décide donc de faire le « petit circuit » le lendemain à vélo toute seule et de faire le jour d’après le « grand circuit » en Tuk-tuk avec Pheak.

Il y a donc deux circuits, un petit circuit et un grand circuit…Voilà la carte pour vous donner une idée.

Ankor Temples map

Le petit tour (parcours en violet) fait environ 17 kilomètres et le grand tour (parcours en rouge) qui est une extension du petit tour, fait environ 26 kilomètres.

Je n’ai pas fait grand chose de plus ce jour là, je suis allée me balader dans le centre ville de Siem Reap et ensuite je restée à la guesthouse où jai discuté avec quelques personnes.

2ème jour à Siem Reap :

Je décolle vers 8h20 de la guest house avec mon super vélo 😉 Il n’est pas très difficile de trouver le chemin parce qu’en fait tout le monde semble aller au même endroit, en tous les cas pour sûr tous les touristes !! Que ce soit à vélo, en scooter, en Tuk-Tuk, en bus ou en voiture.

C’est d’ailleurs très drôle parce que les gens se doublent et se redoublent… Y’a d’ailleurs un jeune étudiant cambodgien qui faisait partie d’un groupe à vélo qui est venu taper la discute avec moi sur la route en pédalant à côté de moi 🙂

Après environ 20/25 minutes de vélo, on arrive au «  Ticket Booth » qui est sur la droite. Là il y a foule ! Et il y a toute une rangée de Guichet de vente de Billet d’entrée. Il faut pas se tromper de queue, parce que chaque guichet vend des tickets différent (1 jour, 2/3 jours, 7 jours…) et ils vous prennent en photo au guichet en tous les cas pour le ticket 2/3 jours , alors SOURIEZ 😀 parce que cette photo est ensuite sur votre ticket.

De là, on est contrôlé une première fois juste après les guichets et ensuite à l’entrée de certains temples.

Me voilà donc partie à bicyclette pour le petit circuit ! Et là, le drame ! Lorsque j’ai voulu m’arrêter pour prendre une photo du panneau « Welcome to Ankor » je me rend compte que j’ai oublié la carte mémoire de mon appareil photo ! 🙁 C’est ballot quand même !

Repartir à la guesthouse ne me paraît pas être une bonne idée parce que je vais perdre trop de temps donc je me fais une raison en me disant que aujourd’hui ce sera juste pour le plaisir des yeux et que je prendrais des photos le lendemain, mais en gardant quand même un petit espoir que je puisse acheter une carte mémoire en arrivant sur le site même des temples…C’est le cas ! Bon, 10 $ la carte mémoire 2 GB, c’est pas donné mais c’est pour la bonne cause ! Et encore j’ai du négocier…elle en voulait 25 $ ! Non mais je rêve !

Me voilà donc partie à la découverte des temples d’Ankor…

J’ai donc démarré par Ankor Wat. LE fameux Ankor Wat dont tous les guides parlent qui est le plus grand et soit disant le plus beau. Et bien excusez-moi mais moi cela n’a pas été mon préféré… ! En revanche, celui d’après, le temple Baksei Chamkrong, j’ai adoré !

ankor 81 ankor 31 ankor 11

Ankor Wat
Ankor Wat

(Plus de photos ici)

J’ai eu droit à la pluie quand même…grosse averse d’abord environ 10 Minutes puis gros orage environ 40 minutes…C’est bien comme ça j’ai fait des pauses 🙂 Pour l’orage je me suis abritée sous un temple de prière et j’ai piqué un petit roupillon et je peux vous dire que je n’étais pas la seule 😉

(Video ici)

Il est déjà 14h00 quand je repars après ma petite sieste ! Je me dirige vers la porte Est et je décide de manger un petit quelque chose quand même donc je m’arrête à côté d’un temple. Une des femmes cambodgienne qui vend des fruits et des boissons mais qui est un peu à l’écart des autres, m’interpelle comme toutes les autres :

«  Hey my lady ! You want pineapple, mango, cold water ? ». Il faut que je vous dise qu’elles prennent toutes la même intonation quand elles abordent les touristes. C’est d’ailleurs drôle au début mais ça devient vite exaspérant à la longue !

Mais bon celle là elle a l’air sympa ! 🙂 Alors je lui dis que je veux de l’ananas et de l’eau et elle s’empresse se m’avancer une chaise en plastique pour que je me repose, ce que j’accepte volontiers !

Je m’assois donc à côté d’elle et elle est entrain de discuter avec un chauffeur de Tuk-Tuk qui est garé là et attend sa cliente qui visite le temple à côté.

Après avoir mangé le délicieux ananas frais et bu un peu d’eau, j’engage la conversation…

Je suis donc restée là avec eux un bon moment, Map et Tantie, à prendre une leçon de cambodgien 😉 J’ai pu apprendre à dire des phrases basiques, comme « susaday » (bonjour), « Le Hay » (bye-bye), « Ankun » (merci), « tchnjan » (très bon), « kleipeman ?» (combien ça coûte ? ») , et aussi les chiffres « moy-1, Bée-2, mbay-3, boon-4, pram-5, pram moy (6), pram bée (7) etc…dap-10, roy-100, Pâon-1000.

Ankor temples
Map, la vendeuse de fruits / Map, the fruits seller
Tantie, chauffeur de Tuk-tuk / Tantie, tuk-tuk driver
Tantie, chauffeur de Tuk-tuk / Tantie, tuk-tuk driver

Enfin, on a bien rigolé ! Ils trouvaient ça très drôle de m’entendre parler cambodgien 😀

Tantie, le chauffeur de tuk-tuk m’a même donné son numéro de téléphone si j’avais besoin d’un tuk-tuk, sauf que comme il parle pas vraiment anglais, on a rigolé de savoir comment on pourrait se comprendre au téléphone si je l’appelais…On a donc convenu que si je l’appelais je dirais « Camille, European Guesthouse, 10 minutes ? ». Fou rire encore !

Après avoir dit aurevoir à mes nouveaux amis, je continue mon circuit.

Il ne doit pas être loin de 15h30 et sur ma route je passe devant un petit boui-boui qui est au bord de la route mais quand même un peu au milieu de nulle part :- ? Il y a l’air d’y avoir à manger d’autres choses que des fruits. Après quelques minutes d’hésitation, je m’arrête là et je demande à la gentille jeune dame s’il y a à manger et elle me dit « only spring roll and eggs » (juste des rouleaux de printemps et des œufs).

Ankor temples 58 Ankor temples 56

Et bien c’est parfait ! Me voilà attablée avec deux autres femmes cambodgiennes en uniformes verts qui vraisemblablement travaille dans le parc de Ankor et qui font ici leur pause déjeuner ? Goûter ? Ca je ne sais pas ! 😉

La jeune dame du boui-boui me prépare en deux temps trois mouvements deux magnifiques rouleaux de printemps ! C’est certain, il n’y a ici jamais ou presque de touristes qui s’arrêtent…que des locaux à mon avis, c’est top ! J’adore !

Les rouleaux de printemps sont tout simplement DELICIEUX !

Rouleaux de printemps extra frais! / Fresh spring rolls
Rouleaux de printemps extra frais! / Fresh spring rolls

J’ai une petite pensée pour mon papa à ce moment là qui m’a conseillé un ou deux jours avant au téléphone, de ne pas manger de légumes crus 😉 mais je me dis qu’il faut bien essayer !

Test d’ailleurs réussi parce que je n’ai absolument pas été malade après avoir mangé ces deux rouleaux de printemps plein de légumes crus, frais et croquants ! 😀

Petit cours de cambodgien supplémentaire au moment de payer pour réviser ma précédente leçon ! Moy Pôan riel plus moy pôan riel = Bée pôan riel.

Je continue ma route après ce petit stop authentique et je vois sur la carte que le circuit est prês de se terminer…Tant mieux parce que je commence à en avoir plein les jambes 😛

Retour à Siem Reap par des chemins détournés par ce que je me suis un peu perdue…et là je dis quand même vive le GPS et la 3G !

C’est ce soir là que j’ai dévoré à ma guesthouse une de leur pizza qui était absolument succulente !

Pour le lendemain, le rendez-vous est fixé à 7h30 avec Pheak pour le grand circuit.

3ème jour à Siem Reap :

C’est parti pour le grand circuit !

Les photos parlent d’elles-mêmes…La lumière est magnifique…

ankor 6 ankor 11

(voir plus de photos ici)

Entre les visites des temples du grand circuit je discute avec Pheak pour en savoir un peu plus sur la vie des cambogiens.

ankor 9
Pheak, mon chauffeur de Tuk-tuk / Pheak, my tuk-tuk driver

Il a 24 ou 25 ans, il est marié et a deux enfants, deux garçons, un de 3 ans et un de 10 mois.

Il vit avec sa belle-famille :- ? parce qu’en fait il m’explique qu’il y a deux ans environ, il a décidé de partir en Thailande avec sa sœur pour trouver du travail là-bas. Il y est resté trois mois et a du rentrer parce que son visa se finissait. Depuis ce moment là, il s’est disputé avec sa famille qui n’a pas voulu qu’il rentre chez lui à son retour, si j’ai bien compris…

Bref, quand il est revenu, il a commencé à travailler avec la European guesthouse. Il s’occupait des réservations par les clients des tuk-tuk…puis ensuite il a changé et travaille maintenant à la réception de la guesthouse tous les après-midi à partir de 15h00 jusqu’au soir.

Pour arrondir ses fins de mois (il gagne environ 90 USD soit environ 65 € par mois) il s’est acheté un tuk-tuk d’occasion (600 USD soit 450 € empruntés à la banque) et un scooter .

Du coup, sur son temps libre, c’est à dire le matin, il fait faire des tours de tuk-tuk aux clients de la guesthouse pour visiter les temples et il arrive parfois à doubler son salaire…

Voilà la vie de Pheak, un jeune cambodgien de 25 ans, déjà deux fois père de famille !

Comme j’avais quand même déjà beaucoup vu la veille, je ne me suis pas étendu sur sur les temples du grand circuit…J’ai pris quelques photos tout de même mais on est rentrés vers 11h30 à la guesthouse.

Pour le déjeuner, je suis allée manger dans un petit restau cambodgien indiqué par Pheak et le soir j’ai tenté le BBQ cambodgien, trop bon !

ankor 105
Déjeuner cambodgien / Cambodian lunch
SEA tour 50
BBQ Cambodgien / Cambodian BBQ
SEA tour 53
BBQ Cambodgien / Cambodian BBQ

Voilà…J’en ai pris plein les yeux pendant deux jours 🙂

Le jour d’après c’était relâche, je suis en vacances après tout ! et puis de toutes façons il a beaucoup plu ce jour là…

On est déjà le 5 mai, et je repars en Thailande dans le Sud…

A suivre 🙂

(Plus de photos ici)

Bangkok toujours et encore…les temples et le reste…

For English version, click here

Alors deux jours complets à Bangkok, c’est pas mal! On peut faire pas mal de choses mais on peut facilement rester plus longtemps aussi!

bangkok 137Le premier jour, je suis allée visiter les classiques, le Grand Palais et Wat Po (temple du Bouddha couché) et puis je me suis baladé ici et là en prenant des photos…

Au Grand Palais, j’ai visité le musée du textile et je dois dire que c’est vraiment bien! très instructif et intéressant. On vous explique les différentes façons de tisser, mais également les tenues de la reine sont exposées avec des broderies superbes! On vous explique également les différentes façons de pliage des tenues traditionnelles thaïlandaises avec plein de petits films démonstratifs et éducatifs mais également les actions de la reine et du roi pour aider les populations pauvres en développant le tissage dans les villages de Thaïlande.

Au rez-de chaussée du musée vous avez un atelier où vous pouvez vous-même essayer des tenues traditionnelles, ce que j’ai fait! J’ai trouvé ça super!

Musée du textile / textile museum
Musée du textile / textile museum

bangkok 140

Sinon, j’ai tout fait à pieds, de Khao San Road, rien n’est bien loin. Sur le chemin entre le Grand Palais et Wat Po, il y avait un petit marché où je suis allée flâner et déjeuner…Un peu plus loin, sur les trottoirs, les vendeurs d’amulettes…au début je me suis demandé ce qu’ils vendaient 😕 et puis en regardant sur le guide j’ai compris… Ils sont tous avec leur petite loupe de poche (comme celle de mon papa chéri) à examiner et regarder de très près ces petits objets en terre cuite ou métal…

Vendeur d'amulettes en action / Amulet seller in action
Vendeur d’amulettes en action / Amulet seller in action

(Plus de photos ici)

Après cela, au programme visite de Wat Po. Je dois avouer que j’étais épuisée par la chaleur à ce moment là…donc je ne suis allée voir que le fameux Bouddha couché qui est d’ailleurs très impressionnant! 🙂

bangkok 170

(Plus de photos ici)

Après cette journée bien remplie, je n’ai pas eu le courage d’aller visiter Wat Arun, donc je suis simplement aller repérer comment y aller pour le lendemain.

Retour donc à l’hôtel et c’est là que le petit plongeon dans la piscine sur le toit…c’est TOPISSIME!!! 🙂

Piscine sur le toit du Rikka Inn
Piscine sur le toit du Rikka Inn

 Un petit coucher de soleil en prime! Il ne manquait plus qu’une petite bière 😉 mais on avait pas le droit de prendre des boissons à la piscine, dommage!

Coucher de soleil du toit du Rikka Inn / Sunset from Rikka Inn roof pool
Coucher de soleil du toit du Rikka Inn / Sunset from Rikka Inn roof pool

Après cette première journée, un petit curry vert de poulet et au dodo!

Le lendemain, rencontre avec Anne-Sophie, sur le chemin de Wat Arun…rencontre assez drôle parce que c’était dans la rue, même en fait à un gros carrefour. On allait traverser le carrefour, il y avait un couple de touristes, elle et moi arrêtés à un passage piétons, attendant que le petit bonhomme passe au vert…Puis le couple, décide de traverser à un autre passage piétons et change de direction.

Anne-Sophie regarde à gauche, à droite puis décide de les suivre…et moi et ben je fais pareil! 😀

Du coup on se retrouve à traverser en même temps et je lui demande si elle parle anglais, elle me répond avec son petit accent bien français (comme le mien!) « a little bit, I am French » …

De là, c’était beaucoup plus facile! 😆 Elle était arrivée la veille et elle avait prévu de faire les classiques que j’avais fait la veille mais en fin de compte en discutant elle a décidé de les faire le lendemain et on a, comme ça, passé la journée ensemble.

Au programme, visite de Wat Arun, temple magnifique!! Mon préféré à Bangkok je pense! Une vue splendide à 360 ° de Bangkok.

Wat Arun
Wat Arun

(Plus de photos ici)

Après cette visite, on décide de faire un tour en bateau sur les canaux.  Superbe également! 1h00 de balade, vraiment très beau.

bangkok 64

(Plus de Photos ici

Ensuite, nous voilà parties à la recherche de Chinatown. On a beaucoup marché mais on est arrivées en plein coeur du marché de Chinatown, un dédale de ruelles et d’allées dans un marché couvert.

Un défilé de couleurs, de senteurs, d’animations…J’ai adoré! On a même traversé un marché aux fleurs…

Marché aux fleurs Bangkok - Flowers market
Marché aux fleurs Bangkok – Flowers market

(Plus de Photos ici

Après en avoir eu plein les jambes, on décide de rentrer en taxi, qu’on a bien sûr, pas vraiment réussi à négocier, com d’hab 😉 mais on s’en foutait parce qu’on voulait juste rentrer à nos hotels.

De retour à Khao San Road, On est allée faire un plouf dans la piscine Plutôt agréable, hein Anne-Sophie? 😉  et de là on décide de se retrouver un peu plus tard pour aller boire un verre dans un des fameux gratte-ciel à Bangkok pour pouvoir profiter de la vue by night sur tout Bangkok! Ce qui doit être tout simplement splendide…

Et là…expérience, je dois dire à la fois très drôle mais frustrante quand même  🙄

Alors, il faut préciser que j’avais vérifier l’adresse des gratte-ciel en question et en même temps j’avais lu quelques avis sur Trip advisor… la majorité des commentaires insistaient sur le fait qu’il y avait un « dress code » pour aller dans ces bars…et ils précisaient pour la plupart, que les gars se faisaient refouler à l’entrée quand ils étaient en short ou en chaussures ouvertes, tongues ou autres…alors moi je me suis dit, c’est bon pour les filles ça doit pas être pareil, tant qu’on est pas en maillot de bain 😕

J’ai donc quand même mis mon petit haut le plus habillé que j’avais 😕

On prend un taxi à côté de Khao San Road et on indique l’adresse au chauffeur de taxi qui accepte de mettre le compteur! Extraordinaire! 🙂

Une demi-heure pour arriver au pied dudit gratte-ciel qui est un hotel luxueux avec bar et restaurant au sommet…

On se présente à l’entrée de l’hôtel et apparemment cela devait être écrit sur nos têtes, puisque l’hôtesse en bas nous dit tout de suite « For the Sky bar? 64th floor, the lift is this way ». Le hall de l’hôtel est magnifique, avec des lustres, un pianiste qui joue sur un piano à queue et touti quanti…

bangkok 120
Entrée de l’hôtel Sky Bar – Hotel entrance Sky Bar
bangkok 117
Hall de l’hôtel / Hotel Hall

 

bangkok 118
Le pianiste dans le hall de l’hôtel – Pianist in Hotel Hall

On traverse ce magnifique hall et on monte dans l’ascenseur jusqu’au 64ème étage. On est toutes excitées à l’idée de boire un verre sous les étoiles avec Bangkok à nos pieds…

Mais voilà, lorsque la porte de l’ascenseur s’ouvre…c’est le drame! Le hôtesses d’accueil nous regarde gentiment et l’une d’elle nous explique qu’en fait il y a un dress code ici et que de ce fait, à cause de nos chaussures nous ne pouvons pas entrer 😕

Pfff…alors là, on est dégoutées!! Pas vraiment possible de retourner à nos hotels puisqu’on a quand même mis une demi-heure pour venir…

On lit le panneau pour être sûres…mais forcément ça dit bien « Nous ne permettons pas (…) les tongues et les Birkenstock » et BINGO! Anne-Sophie a des tongues et moi des Birkenstock donc c’est la loose totale!

bangkok 119

Y’a rien à faire…ils ne font pas d’exception…

On a bien essayé de chercher des chaussures à acheter dans le quartier…mais tout était fermé.

On a donc fini par renoncer et par reprendre un taxi, direction Khao San Road…et cette fois en plus le chauffeur a refusé de mettre de compteur bien sûr  😉

Voilà…on a noyé notre malheur dans une bière et on a mangé sur Khao San Road et pour se consoler on s’est fait masser les pieds 😛

Anne-Sophie et moi à Khao San Road
Anne-Sophie et moi à Khao San Road- Cherchez l’intruse!

Deuxième journée à Bangkok bien remplie! Le lendemain, je pars au Cambodge…A suivre 🙂

(Plus de photos ici)

Bangkok…La suite !

English version, click here

Khao San RoadAlors, me voilà donc arrivée à Bangkok et installée dans un hôtel sur Khao San Road !

L’hôtel, le Rikka Inn…Pas donné pour la Thailande, mais y’a quand même une piscine sur le toit ! Et ça ça se paye à Bangkok! 😉 Les chambres sont propres et agréables pour le temps qu’on y passe…et il y a du bruit jusque tard dans la nuit mais vous êtes dans Khoa San Road, donc faut pas pousser non plus !

Bon je vais faire court parce qu’il faut que je rattrape mon retard !

Alors, Khao San Road, c’est comme je l’ai dit dans mon précédent article, c’est LA rue de Bangkok ! Et il faut y aller parce que c’est vraiment quelque chose ! Ca commence aux environs de 19h00 je pense…puis c’est la folie jusqu’à ce que les nombreux bars ferment et ça continue même après…enfin moi là j’étais déjà couchée !

Bref, c’est un peu difficile à expliquer…c’est très animé, dans cette rue il y a plein de bars avec la musique à fond et plein de gens surtout des touristes bien sûr qui viennent boire et faire la fête, mais surtout boire ! Devant tous les bars, les serveurs et serveuses (souvent des lady boys) racolent les gens pour qu’ils viennent s’asseoir et boire dans le bar en question…en proposant des supers cocktails pas cher ou en arborant leur supers T-shirts qui disent : « Here we don’t check ID ! » (« Ici, on ne vérifie pas les cartes d’identité ! »).

A ce bar, les serveurs portaient un T-shirt "nous ne vérifions pas les cartes d'identité"...C'est pour dire! / In this bar the waitress were wearing T-shirt saying "We don't check ID cards"!
A ce bar, les serveurs portaient un T-shirt « nous ne vérifions pas les cartes d’identité »…C’est pour dire! / In this bar the waitress were wearing T-shirt saying « We don’t check ID cards »!

Y’a aussi plein de choses à manger, tous les chariots-Tuk tuk qui vendent des Pad Tai et autres plats thaï (Pad Thai est un plat typiques thai de nouilles sautées avec soit du poulet, soit du porc, soit des crevettes, des légumes et des épices)…et puis il y a les chariots avec les bébêtes grillées 😯 et ça c’est quand même très rigolo ! Alors, cela va de la sauterelle grillée, en passant par la bonne belle et grosse blatte grillée, la larve de ver grillée, les scorpions, et même les araignées grillées… :-/ Bon… moi j’ai juste pris une photo et goûté une petite larve grillée quand même ! Histoire de ne pas mourir idiote  😀

Petite larve grillée à l'apéro ;-) Small grilled larva for Apéritif ;-)
Petite larve grillée à l’apéro 😉 Small grilled larva for Apéritif 😉

(Voir  plus de photos ici)

Au moment où j’y étais, y’a un gars, un américain qui a mangé un gros scorpion grillé, BEURK ! Mais y’a aussi des Thaïs qui sont venus s’acheter des petits sachets de sauterelles grillées…Bon c’est un peu l’attraction touristique mais ça fait partie de Khao San Road.

On trouve bien sûr plein de boutiques de souvenirs et de fringues notamment pantalons thaï et autres…Y’en a pour tous les goûts et pour tous les prix !

Ensuite, quand on est un mec et qu’on se balade dans Khao San Road ben apparemment on a des propositions de confection de costumes 😀 Alors en fait apparemment des gars vous accostent et vous montre un cahier avec des photos en proposant de se faire faire un costume…Mais Oh ! Surprise ! Dans ledit cahier en fait il y a toute autre chose ! Ce qui est proposé c’est d’assister à un peep show…alors encore apparemment, parce que je n’ai pas assister à ce genre de show, il s’agit d’un show où des jeunes filles s’adonnent à des prouesses disons quelque peu spéciales…notamment avec leurs vagins ou autre…

J’ai pu entrapercevoir une liste de ces prouesses et il s’agit notamment par exemple de décapsuler une bouteille avec le vagin, de jouer au Ping-Pong avec son vagin…et j’en passe et des meilleures…Bref…Tout est possible à Bangkok ! Bon et j’imagine que cela n’est que le quart du tiers bien sûr !

On peut également se faire masser dans cette rue, notamment chez Charlie que j’ai testé avec Anne-Sophie, rencontrée mon deuxième jour à Bangkok.

Massage des pieds testés ! Le top ! Une demi-heure ou 45 minutes je crois de massage du haut du mollet au bout des orteils…un régal ! Et on a même eu droit à un petit extra cou et épaules pour finir ! En plus moi c’était un gars qui me massait  😉

Massage des pieds dans Khao San Road - Foot massage in Khao San Road
Massage des pieds dans Khao San Road – Foot massage in Khao San Road

Cette rue est donc animée jusque tard dans la nuit avec la musique boum boum à fond les ballons et les jeunes touristes qui déambulent et marchent de moins en moins droit au fur et à mesure que les heures passent 🙂

C’est un must do à Bangkok selon moi !

Cliquez ici pour voir des photos

Mon arrivée à Bangkok…

English version click here

Après un premier vol de quelques heures, une escale à Kuala Lumpur et un second vol d’environ 1h15, me voilà à l’aéroport de Bangkok qui s’appelle Suvarnabhumi Airport…

Arrivée Khao San road
Mon ami à lunettes 🙂 My friend who wears glasses 🙂

J’avais réservé la veille une chambre dans un Hôtel, le Rikka Inn dans Khao San Road, sur les conseils de Inès (merci beaucoup d’ailleurs ! Très bonne adresse !) pour trois nuits. Dans l’avion j’avais potassé le Lonely Planet South-East-Asia pour savoir comment me rendre à Khao San Road et j’avais opté pour l’option cheap, Airport Rail Link jusqu’à Phaya Thai et de là un taxi jusqu’à Khao San Road…

Donc pas de problème pour trouver le train de banlieue, qui est en fait ni plus ni moins que l’équivalent d’un RER plutôt moderne et plutôt neuf…45 baths pour le train (soit environ 1 €). Ca c’est la partie simple après ça se complique un peu mais pas tant que ça finalement… !

J’arrive à Phaya Thai et une jeune et gentille thaïlandaise me demande où je veux aller et m’indique où je peux trouver un taxi. Nickel !

Je sors dans la rue et là ça grouille de voitures, de gens, d’odeurs…

J’ai mon gros sac à dos sur le dos, mon petit sac à dos devant et devant moi une rue où les voitures avance au ralenti, because embouteillage ! Je m’approche d’un premier taxi qui ouvre la fenêtre passager et je dis « Khao San Road please with meter ? », ça c’est ce qui était écrit sur le Lonely… Faut demander au taxi de mettre le compteur sinon il font leur prix à leur sauce, qui est souvent plus du double 😕

Donc, premier taxi…un bide total ! Le chauffeur me dit « no meter, no meter, 200 Baths »,je refuse et je passe au suivant…Même combat, mais celui là il est malpoli en plus parce qu’il me ferme la fenêtre au nez ! J’en essaye un troisième et puis là je me dis je vais quand même regarder dans le guide pour voir combien ça coûte normalement le trajet…et là…sorti de nulle part, un petit jeune thaïlandais avec des binocles, me demande s’il peut m’aider…alors je dis oui et je lui explique que les chauffeurs de taxi ne veulent pas mettre le compteur…et me demandent 200 Baths pour aller à Khao San Road…Il me confirme que c’est trop cher et me propose de demander pour moi ! Ma foi, pourquoi pas !

Donc il arrête un taxi et parle au chauffeur et il me demande s’il peut venir avec moi ! Pas de problème ! Du moment que je vais là où je veux aller et que le chauffeur met le compteur en marche ! Et hop ! Me voilà dans le taxi, avec mes sacs à dos avec moi (parce qu’apparemment on ne met pas les bagages dans le coffre en Thaïlande…) et le jeune Thaï binoclard à côté de moi et surtout le compteur en marche 🙂

Bref, finalement, c’est pas mal comme arrivée ! On a discuté dans la voiture, je lui ai demandé son prénom mais impossible de m’en souvenir… ! En tous les cas sympa ! Arrivés à Khao San Road, verdict du compteur 69 Baths ! J’ai voulu tout payé mais le petit jeune en question a insisté pour payer 20 Baths…et comme je n’étais pas encore assez familière avec la monnaie, le temps que je trouve un billet de 20 baths pour compléter les 50 baths que j’avais déjà sorti, il avait déjà payé le chauffeur…

Il m’a accompagné jusque devant mon hôtel ! Top le petit Thaï ! On s’est échangé nos emails et il m’a dit que si j’avais le moindre problème je pouvais le contacter ! J’ai quand même pris une photo avec lui pour avoir un souvenir ! Je l’ai contacté par email deux jours après pour le remercier mais je n’ai pas eu de réponse mais je ne suis pas sûre qu’il ait tapé le bon email 😕

Bref, c’était en tous les cas une bonne entrée en matière !

Puis je me suis installée dans ma chambre et j’ai pris une bonne douche avant de ressortir dans Khao San Road, LA rue de Bangkok où tout est permis, en tous les cas le soir !

Je me dois d’ailleurs de consacrer un autre article à Khao San Road ! Cliquez ici pour la suite 🙂

Remise à l’eau…enfin!

Monsieur et Madame TOUZEAU  :-)
Monsieur et Madame TOUZEAU à l’eau 🙂

English version here

Après presque 4 mois et demi! QUE DU BONHEUR! En plus avec des gens supers sympa puisque j’ai retrouvé Cathy et Serge, même endroit, même période, top non?

Je les avais rencontré l’année dernière fin avril également, on avait plongé ensemble avec Atlantis plusieurs fois et on avait bien sympathisé! On avait dîné plein de fois ensemble au night market et mangé du Mahi-Mahi et on avait surtout bien rigolé! 🙂

Et bien un an après, on se revoit, à Bali et on replonge ensemble! 2 plongées au top bien sûr, Tulamben, l’épave du Liberty avec ses recoins et passages tout en jeux de lumière (voir quelques photos ici), avec ses nombreux Gaterins et ses zancles cornus (moorish idol)…mais aussi ses nudis bien sûr, ses anguilles jardinières peu farouches et son sable noir of course!

Ensuite, une plongée à Seraya Slope…J’adore ce site qui est plein de créatures petites et bizarres, un paradis pour la macro!

Des stations de nettoyages par des millions de crevettes différentes, rendez-vous des murènes et autres poissons, notamment poisson ange empereur qui viennent se faire faire une toilette intégrale! J’adooore!

Malheureusement…mon appareil ne me permet pas de faire de terribles photos en macro parce que je n’ai toujours pas de diffuseur et donc je ne peux pas utiliser le flash 🙁

J’ai réussi à prendre une photo à peu près convenable de mon premier crabe poilu 🙂  ! Le bougre il mesure à peine 5 mm!

Bref, une remise à l’eau comme je les aime!

Retour à Bali…Comme si c’était hier!

Little bird Mie Goreng

English version click here

Ah que ça fait du bien! C’est très drôle de retourner dans un endroit comme ça qu’on connaît…très agréable je dirais même! J’ai eu l’impression de n’en être jamais partie et pourtant cela fait déjà un an!

J’ai retrouvé ma petite Guest house, Sanur Bagus, avec ce très cher Nyoman qui est venu m’accueillir. Y’avait les gekos toujours fidèles au poste et les grenouilles…bien que ces derniers et dernières semblaient se faire plus rares à cause des travaux en cours…Nyoman a fait construire 8 nouvelles chambres et le chantier est encore en cours… »six weeks, six weeks and it’s finish » dixit Nyoman…Je ne suis pas vraiment sûre de ça mais bon…c’est l’optimisme des indonésiens 🙂

J’ai retrouvé ce très cher Madé, mon loueur de scooter qui m’a rappelé dès qu’il a eu mon sms! Mon scooter était livré dès le lendemain matin de mon arrivée, efficace ce cher Madé!

J’ai retrouvé la conduite à gauche et spéciale à Bali en scooter, avec pour se remettre dans le bain, une petite douche à l’indonésienne sur la route du retour de Padang Bay…le night market bien sûr et le délicieux Mahi-Mahi grillé (dorade Coryphène)! Mon petit supermarché à côté de ma Guest house, avec devant toujours la cariole où un couple de balinais adorables confectionnent des petits beignets de légumes et de fruits, le saté ayam (brochettes de poulet), le café Smorgas, le Warung Little Bird avec ses bons petits plats (Mie Goreng), ses petits concerts, ses Bintangs et ses tableaux « originaux » ;-), le Casablanca avec une petite soirée bien arrosée…bref tout y était, comme si rien n’avait changé!

Je n’ai pas vu passer ces quelques jours! Un petit aperçu avec quelques photos ici…

C’est là que tout commence !

Billet BaliAéroport de Barcelone – Mardi 22 avril 2014 – 15h45 – Porte E73 – Vol QR 140 à destination de Doha…une nouvelle vie…? de nouvelles aventures! Petit bilan de ces derniers mois: j’ai beaucoup appris ! sur moi-même surtout, mais aussi sur la vie en général …et ce que j’aime dans la vie ou dans MA vie c’est qu’il y a des hauts et des bas mais aussi surtout et toujours des surprises 🙂

Me voilà donc partie, d’abord à Bali puis  pour un petit tour en Asie, puis retour à Bali…

Je vous invite à lire la page « Cams in SEA Quezaco?  »  pour savoir un peu le pourquoi du comment de ce blog.

Je terminerai ce premier « billet », « post », « article » en adressant un GRAND MERCI à tous ceux que j’aime juste parce que je les aime (ils se reconnaîtront 😉 et puis comme ça je ne prends pas de risque à les nommer et à en oublier…) et par une phrase que j’aime bien et qui m’a beaucoup inspiré ces derniers mois…

« Le bonheur est un voyage, pas une destination » (auteur inconnu)